Observer le brame du cerf !

Classé dans : NATURE | 0

Une sortie nature à la tombée de la nuit ? Assistez en toute discrétion au spectacle du brame du cerf…

Avis aux amoureux de la nature… Nous sommes en pleine période de brame du cerf. A l’automne, cerfs et biches se retrouvent pour s’accoupler, et de ces amours automnales naitra un petit faon début juin. Observer le brame du cerf en forêt est une sortie dont vous vous souviendrez longtemps. C’est toujours un incroyable spectacle.  Pour signaler sa présence aux femelles, le cervidé sait se faire entendre. Il pousse un étonnant cri d’amour, un cri profond, rauque, qui est toujours très impressionnant. Et attention aux autres mâles qui pourraient se balader dans le coin, ce « Dom Juan » de la fôret peut se montrer irascible et très agressif, et n’hésite pas à mener parfois de rudes combats (France Info).

Le brame est l’appel puissant que lance le mâle du cerf élaphe pour attirer les biches. A l’aise en montagne, il était pourtant répandu en plaine. C’est encore le cas en France, où il fréquente la plupart des grands massifs forestiers de l’Est et du Centre (La Salamandre).

Un aperçu ?

Découvrez un extrait audio : Le brame du cerf.

Où l’observer ?

En France, on peut assister au brame du cerf dans différentes régions : dans le parc du Mercantour, dans le Loiret, en Lozère ou encore dans les forêts des Hautes-Pyrénées. Des guides naturalistes accompagnent ses rencontres sauvages !

Comment déchiffrer le bois des cerfs ?
Un cerf mesure 1m à 1,60 mètre au garrot et fait entre 1,70 mètre et 2,20 mètres de long. Un mâle pèse de 100 à 250 kilos contre 80 à 130 kilos pour une biche en Sologne. Leur espérance de vie est de quinze ans en liberté. Leurs bois, pesant de 3 à 5 kg tombent chaque année entre février et mai et repoussent en 120 jours. Le bois des cerfs se forme chaque année. Pendant sa constitution, l’os, d’abord spongieux, se minéralise peu à peu. Une membrane grisâtre, appelée le velours, vient alors le protéger. Au bout de quatre mois, le velours tombe et l’os meurt, c’est le bois. La dimension des bois est variable d’un cerf à l’autre. Les bois des cerfs, possèdent au moins dix à douze pointes, appelées andouillers ou cors, parfois plus. La taille et la croissance de la ramure (des bois), sans rapport avec l’âge, sont liées à l’alimentation et à l’état de santé de l’animal, mais aussi à son hérédité. (Loirexplorer)

En savoir plus sur les cervidés ?
Regardez l’émission C’est pas sorcier à ce sujet : Cervidés.

Laissez un commentaire