Le blog La Slow Life fait peau neuve !

Classé dans : INSPIRATIONS | 14

Je vous propose cette semaine une mini-série en 3 épisodes au cours desquels vous aurez l’opportunité de gagner des cadeaux tout en participant à l’amélioration du blog !

Un blog plus interactif, des articles encore plus pertinents, des chroniques de livres de développement personnel, des interviews plus nombreuses (et en vidéos !), des espaces d’échanges pour répondre à vos questions et plein d’autres surprises à venir.

Episode 1 : Et si on reprenait depuis le début (ou presque) ?
La Slow Life a vu le jour en 2016 en grande partie grâce à Emilie (Idée-net.fr) qui a géré toute la partie technique liée à la création du blog. Cette occasion a fait naître une jolie amitié ! Dès lors, j’ai mis un certain temps à organiser mon plan de travail pour le blog. C’était tout nouveau pour moi et il fallait que je trouve mes marques. Puis les articles se sont succédés assez naturellement. Il y a tant à dire sur la Slow ! L’échoppe a fait son apparition sur le blog au cours de cette année 2017 avec les fameux slow bags (en coton bio et certifiés GOTS) illustrés par Cécile Hudrisier (Les chosettes). Son travail est toujours plein de poésie et de délicatesse (Un article-portrait sur Cécile vous attend dans les jours à venir !). Gaëlle P. Photographie (gaellepphotographie) a également rejoint l’aventure de l’échoppe avec ses clichés bohèmes. Aujourd’hui, La Slow Life c’est près de 600 likes sur la page Facebook et (Waah !) plus de 1 100 abonnées à la newsletter. Merci à toutes et à tous ! 

Episode 2 : Et si on faisait connaissance ?
Malgré moi, je me suis aperçue que je ne me livrais que peu à vous. Pourtant j’aime rencontrer, échanger, partager. Alors pourquoi ne pas le faire avec vous ? Désormais plus qu’un blog vous verrez un visage ! Cindy Chapelle, la trentaine, sophrologue, auteure de plusieurs ouvrages de développement personnel et blogeuse. Mes derniers livres parus cet été : « La sophrologie, c’est la vie ! » aux éditions First, « Ma slow life : je lève (enfin) le pied » aux éditions Jouvence et « Une petite sieste et je me recouche ! » aux éditions Plume de carotte.
Ma rencontre avec la slow life a eu lieu en 2015. Ce fût une véritable révélation lorsque j’ai découvert de quoi il retournait en lisant de premiers articles sur le sujet. La slow life reflétait en fait le style de vie que je commençais à mener mais qui avait vraiment besoin d’un coup de pouce pour être beaucoup plus concret et harmonieux. Dès lors, j’ai cherché à apprivoiser ce mode de vie en me plongeant dans quantités de livres, d’articles, de reportages et de témoignages sur le sujet. Par des expériences personnelles vers un retour à plus d’authenticité et par la pratique de la méditation de pleine conscience (en plus de la sophrologie), je suis parvenue à intégrer la slow dans ma vie. Mais il me reste encore du chemin à parcourir en la matière car parfois de vieux réflexes reviennent au galop !

Episode 3 : Et si on parlait slow life ?
Pour améliorer encore et toujours le blog La Slow Life, j’ai besoin de vous !
« Quel est le plus gros obstacle que vous rencontrez actuellement pour appliquer la slow life dans votre quotidien ? »
Inscrivez vos réponses en commentaire à la fin de cet article (bas de page) et invitez vos amis à faire de même pour gagner :
Un Slow Bag Liberté.
2 livres « La sophrologie, c’est la vie ! » dédicacés.
Les noms des 3 gagnant(e)s seront publiés, après tirage au sort, le lundi 20 novembre sur la page Facebook La Slow Life (les gagnant(e)s seront contactés par mail ou par message privé).
Gagnant(e) 1 : un slow bag liberté / Gagnant(e)s 2 et 3 : un livre « La sophrologie, c’est la vie ! » dédicacé.
La page Facebook La Slow Life (@laslowlife)

Les cadeaux :

14 Responses

  1. Sylvie HENRY MARTIN

    La plus grande difficulté aujourd’hui pour appliquer la slow life c’est le rythme professionnel !
    L’autre difficulté c’est de convaincre les autres des bienfaits de ce ralentissement.
    Pour ma part j’ai adopté depuis longtemps ce rythme et l’ai proposé dans l’éducation de mes enfants.
    Aujourd’hui la plus grande difficulté est de savoir contrer le rythme frénétique proposé et savoir dire « je n’ai rien fait ce week end ».
    La plus grande difficulté c’est la prise de conscience des autres et l’évangélisation qu’il faut continuer à faire. Et c’est ce que vous faites ! Bravo !

    • laslowlife

      Merci Sylvie ! Je note précieusement les pistes que vous évoquez afin d’intégrer un contenu de réponse très prochainement sur le blog 😉

  2. Anne Muratet

    Bonjour
    Tout d’abord merci pour ce blog positif qui fait beaucoup de bien dans notre quotidien.
    Je m’intéresse depuis plusieurs mois au développement personnel, qui est finalement une nouvelle façon de vivre, de voir les choses au quotidien, et c’est tellement génial 🙆. Ce qui bloque parfois, c’est effectivement notre rythme de vie, le travail, la course quotidienne pour gérer le professionnel, le familial et trouver des moments rien que pour soi pour se sentir bien et diffuser ce bien être autour de nous. C’est aussi d’arriver à utiliser ces outils de bien être (respiration, relaxation, ancrage, méditation, visualisation…) dans les moments de crise. Les automatismes ne sont pas si évidents que ça en ce sens.
    Très belle journée 😘

    • laslowlife

      Bonjour Anne, effectivement il n’est pas toujours évident d’appliquer la slow life dans le feu de l’action. Bientôt des éléments pour faciliter les choses à ce sujet sur le blog 😉

  3. GERARDOT Pascale

    Bonjour,

    Tout à fait d’accord avec Sylvie et Anne mais pour ma part, je rajouterai ma tendance à la procrastination qui m’oblige finalement à tout traiter en même temps (obligations professionnelles, familiales, entretien de la maison) et dans l’urgence et par conséquent, plus le temps de souffler dans ces périodes intenses.
    Je prends quand même le temps de venir faire un tour sur ce blog si agréable.
    Bonne journée

    • laslowlife

      Bonjour Pascale, merci pour ce retour positif sur le blog 😉 La procrastination, un sujet à part entière ! Nous avons tous une tendance à procrastiner, le tout est de repérer lorsque c’est conscient (quelque part lorsque c’est voulu et que l’on s’accorde un délai d’action plus tardif car finalement on a le temps pour ça) et lorsque c’est une excuse derrière laquelle on se cache… Je mets de côté cette notion de procrastination pour le contenu du blog à venir !

  4. Chloé

    Bonjour,

    Pour commencer, merci pour ce blog qui invite à ralentir et la lecture des articles apporte une vraie bouffée d’air frais 🙂
    Je dirais que le plus difficile, c’est les études. Je suis en 4ème année d’études supérieures et la pression est constante, le rythme soutenu, les échéances nombreuses & importantes. Même en essayant de prendre sur soi, c’est difficile car il faut tout gérer en même temps et passant un concours à la fin de l’année, c’est l’incertitude du Lendemain. Cette incertitude est pesante…
    Il y a aussi ma tendance à rêvasser qui m’empêche d’être pleinement consciente et mal ancrée…
    Belle fin de journée 🙂

    • laslowlife

      Bonjour Chloé, merci pour ce joli compliment sur le blog 😉 La Slow Life comme réponse à la gestion du stress, au sentiment de crouler sous le poids de tâches et de responsabilités, à la nécessité de s’ancrer dans l’instant présent… Des pistes à explorer !

  5. Isabelle Griboul

    Bonjour,

    Merci pour votre blog qui est pour moi une petite bulle qui pointe son nez pour ne pas nous faire prendre conscience qu’il est important de prendre le temps ! … de respirer, observer, lire, goûter, remercier, aimer et tant encore.

    Le plus difficile pour moi – et pour beaucoup d’entre nous, semble-t’il- et de prendre le temps de justement m’accorder du temps dans le flot de la vie quotidienne, entre travail, enfants, vie sociale, tenue de la maison… même si quand on arrive à créer ces bulles rien qu’à soi, on constate leurs effets bénéfiques par ricochet sur chacun de ces domaines de notre vie.
    Alors, j’essaye et je réessaye : yoga en cours ou à la maison, méditation, bullet-journal, tricot, couture… le tout quand je peux, quand j’y pense et surtout quand j’en ai vraiment envie (même si parfois il faut se bousculer un peu pour dérouler son tapis de yoga et pratiquer !) !!! Par contre, après m’y être essayée un mois, rien à faire je en suis vraiment pas « routine du matin », hihi.
    Continuez, vous lire est toujours agréable !

    • laslowlife

      Bonjour Isabelle, merci pour la petite bulle pour prendre le temps ! Cela me fait vraiment plaisir. S’accorder du temps pour soi et intégrer de nouveaux réflexes dans son quotidien… C’est noté ! Bientôt des conseils sur ces sujets sur le blog 😉

  6. Livia S. Guimarães

    Bonjour mon nom est Livia, je suis brésilienne et j’habite au Brésil. J’adore ce blog, il est très sympathique et a de bonnes énergies. Ma plus grande difficulté à pratiquer la slow life c’est me concentré sur les exercices et les pratiques qui me permettent de me détendre et de me reconnecter avec moi-même. Par exemple, méditer.

    • laslowlife

      Bonjour Livia, wah merci pour ce joli message venu du Brésil ! Renforcer sa concentration, parvenir à appliquer des exercices de relaxation plus sereinement… C’est noté 😉

  7. Virginie

    Bonjour et merci pour ce blog que je viens de découvrir. Merci d’avoir eu L’intelligence de relié l’art de respirer à la notion de pleine conscience . J’ai parfois l’impression que chaque discipline opère dans son coin alors qu’il y a tellement de pont à faire … Ce serai enrichissant d’avoir aussi ton avis sur le « courant » miracle morning (plusieurs auteur ce sont penchés sur la questions) . Au plaisir de te lire et encore bravo pour ton blog !

    • laslowlife

      Bonjour Virginie, merci pour ce joli mot 😉 Il est vrai que de nombreuses pratiques de bien-être sont intéressantes à associer pour former une véritable synergie. Un article en lien avec le « miracle morning », bonne idée 😉

Laissez un commentaire