Mountain Riders, le développement durable en montagne

Classé dans : EXPLORER | 0

Constituée d’une « joyeuse bande de moutons libres », l’association mène des actions de sensibilisation au développement durable en montagne. Camille Rey-Gorrez, directrice de Mountain Riders nous en dit plus…

Dans quel contexte a été créée Moutain Riders ?

L’association a vu le jour il y a 16 ans lorsqu’une bande de copains a constaté au moment de la fonte des neiges les tonnes de déchets qui jonchaient la montagne. Rapidement un premier ramassage de déchets s’est organisé. L’équipe est composée de pratiquants de la montagne divers (escalade, vélo, trail…). Ils représentent l’ADN de Mountain Riders. Nos actions sont locales. Une équipe de salariés agit sur les Alpes françaises puis des antennes bénévoles se trouvent dans les Pyrénées, le Jura ou encore le Massif central.

Comment menez-vous vos actions de sensibilisation ?

On développe une pédagogie globale autour de la réduction des déchets (par exemple montrer au public hivernal ce qu’on retrouve l’été en disposant des cubes transparents remplis de déchets aux abords des pistes) mais aussi en menant des actions visant à s’adapter, à préparer la transition liée au changement climatique plutôt que de la subir. L’enjeu de l’adaptation passe notamment par l’offre que les professionnels proposent. Cette anticipation est nécessaire. Plutôt que d’alarmer, d’inquiéter à ce propos, mieux vaut amener des éléments, des informations et montrer que des solutions existent. On vise ainsi une approche ludique afin que les gens voient une opportunité de changement plutôt que de cristalliser des peurs. L’idée d’éveiller les consciences sans être moralisateur.

Différents publics sont concernés…

Les actions de sensibilisation sont destinées au jeune public avec lequel on réalise bien plus qu’une action ponctuelle puisque des programmes pédagogiques sont mis en place. On travaille sur des projets, on approfondit l’apprentissage en extérieur en les accompagnant lors d’immersions dans la nature. On travaille aussi avec les professionnels des territoires de montagne (élus, offices du tourisme…) dans le cadre de l’adaptation au changement climatique. On accompagne les professionnels en devenir (en formation) et également les pratiquants individuels.

Quelques-uns des projets en place ou en cours de montage…

Une fois par an, on organise un grand ramassage bien que les Mountain Days (campagne de ramassage des déchets en montagne) s’étendent de mai à septembre. Tout un chacun peut d’ailleurs organiser une journée de ramassage (Organiser un ramassage Mountain Riders). Par ailleurs, on accompagne les territoires dans l’accès au label Flocon Vert (« A travers ce label, il s’agit de valoriser les destinations touristiques ayant une politique de développement durable de pointe et de permettre à tous d’avoir une vision claire des destinations exemplaires. »). Et puis on a créé récemment notre team libre. Des adhérents de l’association proposent une action de bénévolat en véhiculant des éco-gestes à travers leur pratique sportive. Enfin, on est en train de participer à un appel à projet du 1% pour la planète. Pour s’impliquer dans la concrétisation de ce projet, il faut voter !

Projet « Sors en montagne : itinérance et eco-citoyenneté »

Ce projet a pour ambition de co-construire avec des structures jeunesse des actions permettant à des jeunes, issus pour la plupart d’un quartier prioritaire, de (re)créer du lien avec un environnement naturel montagnard de proximité tout en allant voir, vivre, sentir, toucher, rencontrer, goûter, tester… ce qui se passe dans les montagnes proche de chez nous. Nous souhaitons ainsi mettre en place, grâce au montant demandé, 4 séjours sur les Alpes : Haute Savoie, Savoie, Isère, Hautes Alpes.

Attention, vous ne pourrez voter qu’une seule fois, toutes thématiques confondues, et ce jusqu’au 12 octobre 2017 à minuit sur la page : https://rap.onepercentfortheplanet.fr/mountain-riders/ 

© Mountain Riders

Laissez un commentaire