Les plaisirs de la table en conscience

Classé dans : CUISINE | 1

Manger en conscience. Tout un programme pour prendre soin de soi et remettre à l’honneur les plaisirs de la tablée !

Quel plaisir de déguster un plat savoureux avec lenteur, pleinement relié à ses sens. Sentir, observer son assiette, en découvrir la texture, le goût tout en prenant conscience des sensations, des émotions que cela nous procure. Être entièrement présent à ce moment, en repérant notamment ses sensations de faim et de satiété. Manger en conscience invite à écouter son corps, à s’écouter tout court…

Retrouver les sensations alimentaires (Manger en pleine conscience, Psychologies.com)
Concrètement comment faire pour les retrouver ? D’abord manger moins et mieux, résument les spécialistes. Beaucoup d’entre eux voient d’ailleurs se profiler les signes d’une réconciliation avec nos assiettes. Une embellie que nous devons paradoxalement à l’accumulation depuis trente ans des scandales alimentaires, de la vache folle à la lasagne de cheval. Après l’indignation et la méfiance, nous voulons du bon dans notre cuisine. Nous accordons désormais plus d’importance à la qualité des produits, à leur provenance, à leur saisonnalité. Le bio continue son ascension, et, temps de crise oblige, nous devenons aussi locavores en privilégiant les produits locaux. Autre bonne nouvelle, pour la santé et la planète, nous consommons moins de viande qu’autrefois. Nous nous mettons aussi plus souvent à la cuisine, le succès des livres de recettes, des blogs culinaires et des émissions de télé en témoigne. Or rien de tel que de mettre la main à la pâte pour, selon les spécialistes, recouvrer ses sensations alimentaires et renouer avec le plaisir à table.

Se nourrir en pleine conscience
Deux principales astuces pour manger en pleine conscience : manger lentement et se relier à ses sens. La lenteur à table invite à savourer son assiette et facilite la digestion (plus grande mastication). Et puis si nous n’éveillons pas nos sens à table, quand les éveillerons-nous ? Prendre le temps d’observer un plat, d’humer ses parfums, de découvrir sa texture du bout de la fourchette avant de le goûter avec gourmandise… Par ailleurs, on peut porter son attention sur la mastication en se reliant à ces mouvements de mâchoires, au contact de son palais, de ses dents avec les aliments. On est pleinement concentré sur son repas, bien ancré dans l’instant présent.

Repas en pleine conscience et gestion du poids
Christophe André et le chef Thierry Marx le savent : rien de tel que la méditation pour déstresser et se connecter avec ses papilles. Alors, si on cessait un instant de se focaliser sur ce qu’il faut ou ne faut pas mettre dans son assiette, ce qui fait grossir ou pas, pour s’intéresser plutôt à la façon dont on mange. En clair, si on essayait de manger « éveillée » et en pleine conscience ? Et, surtout, pas le nez collé à son Smartphone, vite fait à la cantine, ou en grignotant devant la dernière saison de « House of Cards » ? Parce que, c’est prouvé, méditer réduit les pulsions alimentaires incontrôlées ou « cravings » (Alberts hJ & Al/« Appetite », en 2012), et même le risque d’obésité jusqu’à 50 % (GM.Camilleri & Al/« American Journal of preventive Medicine », en avril 2016.). (Manger en pleine conscience, la méthode pour mincir autrement, Elle)

Une vue d’ensemble
Plus largement, il s’agit bien là de se nourrir en pleine conscience en prenant du recul sur son alimentation. Cela peut passer par le fait de prendre le temps de faire son marché, de sélectionner des produits locaux et de saison, de cuisiner sans forcément y consacrer des heures (il existe tant de recettes simples et délicieuses dont la préparation ne prend que quelques minutes !) et de mettre en avant la tablée dans ce qu’elle a de plus beau (la dégustation, le partage, le respect). Remettre à l’honneur ce besoin fondamental en se nourrissant plus sainement à tout point de vue pour préserver sa santé et son équilibre général.

One Response

Laissez un commentaire