5 astuces pour cesser de procrastiner

Classé dans : BIEN-ÊTRE | 2

L’art de remettre au lendemain ce que l’on pourrait faire ce jour, c’est tout l’objet de la procrastination. 5 astuces à tester maintenant et pas demain !

On trouve toujours mille raisons pour procrastiner mais peu de solutions pour se recentrer. Quelques pistes à concrétiser pour ne pas remettre à plus tard :

Dessiner un planning concis
Au travail notamment, établir un planning quotidien permet de poser un cadre, de définir des objectifs réalistes associés à des créneaux horaires prédéfinis. De petits objectifs aux grandes ambitions en somme. Un véritable fil conducteur tout au long d’une journée avec des pauses bien-être et des bulles de lenteur (espaces de temps libre). Au quotidien, cela peut se traduire par une to do list (elle aussi réaliste) permettant de cadrer ses tâches et d’avoir l’esprit libre pour d’autres choses ensuite.

Se parer d’enthousiasme
Il est plus fréquent de procrastiner face à une tâche lourde à gérer, qui demande du temps et de l’énergie, qui plaît plus ou moins, que face à une activité dont on rêve. En ce sens, il est intéressant d’amener de la fraîcheur et de l’enthousiasme dans ce genre d’objectif. Pour cela, on peut prendre conscience de ce que sa réalisation va nous apporter peut-être en terme de bien-être, de soulagement, d’apprentissage et autres. De même, dans l’action on mise sur un discours intérieur positif en réponse peut-être à des “J’en ai encore pour deux heures !” ou “Ca me saoule, j’arrête !”. On développe sa force mentale.

Penser digital detox
Un premier pas pour éviter de perturber sans cesse sa concentration. Plutôt que de scruter son smartphone ou de vagabonder sur sa tablette, on utilise ses objets connectés avec parcimonie à des moments précis de la journée. Cela évitera par exemple de devoir se remotiver pour finir le rangement de la cuisine interrompu par une sonnerie de notification de réseaux sociaux.

Savoir se récompenser
Je fais ceci et en retour j’obtiens cela. Je range cette paperasse puis je m’offre un moment de relaxation. Je vais vider mon bac de tri et au retour je déguste une citronnade bien fraîche. Je prends (enfin) rendez-vous chez le dentiste puis j’achète une belle aromatique pour agrémenter ma cuisine. On se fait gentiment plaisir.

Décompresser
On s’autorise des moments de procrastination maîtrisés. On apprend ainsi à lâcher prise dans des moments où cela s’avère nécessaire ou adapté. Par exemple, lorsqu’on ne trouve pas la solution à un problème particulier, en y revenant plus tard, on y verra peut-être plus clair. On prend cependant garde aux dérives possibles en restant honnête avec soi-même : est-ce réellement approprié de remettre ceci ou cela à plus tard ? Autrement dit est-ce que cela me sert ou me dessert en toute objectivité ?

Partager l'article :
  •  
  •  

2 Responses

  1. Vivre au SMIC

    Merci pour ce bel article. “Cela évitera par exemple de devoir se remotiver pour finir le rangement de la cuisine interrompu par une sonnerie de notification de réseaux sociaux.” C’est exactement ça !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *