Chronique de livre : 50 exercices pour ralentir

Classé dans : BIEN-ÊTRE | 0

Pour cette nouvelle chronique de livre, je me suis plongée dans l’ouvrage très pratique de Géraldine Lethenet qui invite à adopter la slow life et à retrouver le temps de vivre. Les 50 exercices que l’auteure présente sont autant de pas pour apprivoiser le temps et ralentir en douceur.

Chronique-résumé du livre

Par Géraldine Lethenet, 50 exercices pour ralentir, Eyrolles, 2019, 128 pages.

Introduction

Géraldine Lethenet commence par faire le point sur ce qu’est (et n’est pas) la slow life. Elle met ainsi en lumière le fait qu’elle n’est pas du tout synonyme de paresse mais bien une invitation à vivre en pleine conscience : “L’art de ralentir implique de mettre de l’attention dans chaque acte de sa vie.”

Les exercices de ce livre sont proposées comme autant d’étapes (plus ou moins longues) d’un parcours initiatique vers plus de lenteur.

Le premier exercice consiste à faire connaissance avec la notion de temps.

1. Se connaître pour prendre le chemin de soi

Dès lors l’on rentre dans le vif du sujet avec des exercices pour mieux définir ses priorités. Il s’agit d’abord de savoir “Pourquoi vous arrivez là ?” en relevant dans la liste mise à disposition les phrases qui correspondent pour commencer à dessiner son profil slow. Ce profil est ensuite affiner par d’autres mises en pratique autour de son rapport au temps. Puis c’est le moment de reconnaître ses besoins. Nouvel exercice à la clé (et oui c’est bien un cahier d’exercices !) avec un petit questionnaire auquel répondre. Plus loin un “petit jeu pour prendre du recul sur ma vie”. Formée au yoga et à l’ayurveda Géraldine Lethenet invite à la fin de ce premier chapitre à une réflexion autour des quatre âge de la vie selon l’ayurveda avec notamment cette question “Et vous, qu’avez-vous découvert, exploré, développé et exprimé jusqu’ici dans votre existence ?”

2. Le tri dans mon quotidien

Dans ce chapitre encore plus pratique, l’auteure nous guide pour agir concrètement sur notre mode de vie actuel. Elle y développe des exercices pour faire le point sur son rapport temps/argent, s’essayer au minimalisme et faire des listes. Lutter contre la procrastination fait aussi partie des exercices présentés ici avec l’exercice de la fusée : “La prochaine fois que vous avez quelque chose à faire et que vous avez la flemme… Décomptez de 5 à 0 à haute voix, seul(e) ou avec votre entourage, comme pour le lancement d’une fusée, et agissez à zéro, sans vous poser de question !” Enfin, Geraldine Lethenet rappelle l’importance d’une consommation responsable dans un mode de vie slow en achetant “pratikétikébo”, comprenez acheter “pratique, étique et beau” avec de petits conseils à la clé.

3. Prendre soin de moi

Le lecteur avance dans son parcours initiatique et prend conscience que ralentir ne se fait pas en un jour, que cela représente une véritable démarche et un investissement personnel. L’auteure début le chapitre par un point sur la manière dont on s’occupe de soi avec des réponses à cocher pour voir où l’on en est, et si la slow life a commencé a pénétrer son mode de vie. Suivent des exercices pour amélioration sa façon de se nourrir, il s’agit aussi d’apprendre à mieux respirer, de prendre soin de son sommeil en se créant une chambre zen ou encore par un rituel énergétique de crépuscule. Géraldine Lethenet aborde aussi le slow sex dans un exercice sensoriel sur le chemin du ralentissement.

Les personnes qui ont lu cet article se sont aussi intéressées à :  Le paddle, l'activité bien-être de l'été

4. Plus de slow dans mes mots

Partager de jolis moments avec ses proches, écouter (vraiment autrui), savoir dire “non”… Le relationnel a toute sa place dans le mode de vie slow, et la reprend même. L’auteure parle de l’importance de se retrouver en tête-à-tête avec soi-même et propose un exercice en ce sens “laissez-vous être”, “observez tous vos sursauts de “faire””, “Détendez-vous et discutez avec vous-même.” Elle invite également à faire le tri dans ses relations pour parvenir à plus d’équilibre face par exemple à des personnes qui “vous vident d’énergie”. Faire le point sur soi, sur une tendance au perfectionnisme fait aussi partie du jeu dans ce chapitre. Géraldine Lethenet propose l’exercice suivant : “Listez ce sur quoi vous décidez de lâcher le contrôle pour un moi… Courage !” A titre d’exemples : “je lâche sur le rangement de ma chambre de Camille, je vais faire les courses en survet’, je laisse mon assistante finir ses tâches sans tout relire.” Cesser de râler, parler avec le “je” (et pas avec le “on” peut-être habituel) font aussi partie des réjouissances avant d’organiser un dîner 007 consistant à tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler et de partager le silence. A travers les exercices de ce chapitre, l’auteur invite à débloquer “les maux des mots” pour améliorer sa façon d’être au monde.

5. Reconnaître mes rythmes naturels

La notion de cycle nous ramène à notre propre fonctionnement cyclique mais aussi au cycle de la nature. Il s’agit de suivre un exercice pour notamment déterminer les horaires où l’on est le plus efficace, d’évoquer ce que nous inspire chaque saison, de prendre conscience de l’influence de la Lune et d’adapter son planning en fonction, et aussi de colorer une rosace selon ses états d’âme.

6. Être présent(e) à moi-même

“Les techniques corporelles proposées dans les exercices suivants ont pour objectif de vous aider à créer de l’espace entre vos pensées, à ralentir le corps, à apprivoiser l’immobilité, à calmer le rythme profondément en vous et à trouver une stabilité intérieure.” Géraldine Lethenet donne le ton. Réaliser des mouvements doux, se relaxer en profondeur, calmer son mental, méditer font partie des exercices présentés.

Conclusion

Mettre votre vie en mouvement“, c’est l’invitation de l’auteure par ce livre. Elle invite à faire de petits pas quotidiens pour intégrer progressivement l’art du slow dans tous les domaines de sa vie.

Critique du livre 50 exercices pour ralentir

Un livre pratique et efficace qui permet de prendre du recul sur sa vie, de se poser quelques bonnes questions pour se reconnecter à soi et à ses aspirations profondes. L’occasion d’avancer sur le chemin de son propre développement personnel et de faire évoluer son quotidien vers plus d’harmonie et de cohérence envers soi-même, envers les autres et envers l’environnement. Et ce n’est pas parce que le site internet La Slow Life est indiqué dans les références pour aller plus loin que le retour de lecture est positif ! 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *