2 disciplines pour s’apaiser intérieurement

Classé dans : BIEN-ÊTRE | 2

Un mode de vie slow est d’abord un mode de vie dans lequel on prend plus soin de soi, où l’on apprend à mieux se connaître. Car, sauf événement particulier, dans nos sociétés en avance rapide, l’on s’oublie facilement au beau milieu de l’effervescence quotidienne. Pour faire la connaissance de soi, apprendre à se relaxer, à amener le calme en soi ou encore à lâcher prise, certaines disciplines de développement personnel sont d’une aide précieuse. Pour vous apaiser intérieurement, découvrez les bienfaits de la sophrologie et de la méditation de pleine conscience.

La Sophrologie

Une discipline de développement personnel

Formée à la sophrologie, je ne pouvais évidemment pas passer à côté de cette discipline aux nombreux bienfaits. La sophrologie associe le corps et le mental (schématiquement) dans une pratique composée de relaxations dynamiques et de techniques spécifiques, qui tend par l’entraînement – et en s’appuyant régulièrement sur la respiration – à développer une meilleure connaissance de soi, à renforcer ses ressources pour une existence harmonieuse, c’est-à-dire dans la recherche d’une vie en cohérence avec soi-même et avec son milieu.

Dans le détail, elle favorise une prise du recul par rapport à sa vie, la capacité à faire des choix en cohérence avec soi-même, à s’écouter, à s’ouvrir aux autres, à prendre confiance en soi et globalement à retrouver du plaisir dans son quotidien. Par ses techniques et ses aspects théoriques, elle donne des outils concrets et délivre des clés pour affiner la connaissance de soi, prendre du recul, se tourner vers le positif. Pour une même situation, nous pouvons réagir de mille façons différentes, à nous de trouver celle qui nous correspond le mieux pour vivre une existence harmonieuse.

Une discipline de prévention de santé

Lorsqu’on parle de soLa Sophrologie pour les Nulsphrologie et de santé, on pense tout de suite à sa branche clinique pour laquelle ses bienfaits sont notables en matière de gestion de la douleur ou encore à propos des troubles du sommeil.  Effectivement, c’est une discipline qui s’inscrit dans le cadre de la santé. Dans son approche prophylactique elle permet de se relaxer, de prendre soin de soi, de développer ses capacités d’adaptation et plus largement de renforcer ses ressources.

Les bienfaits de la sophrologie sont liés à sa méthodologie progressive : découverte, conquête et transformation. C’est l’expérience intégrée en conscience qui permet une évolution de l’individu. Une personne souhaitant apprendre à gérer son stress suivra cette logique au fil de l’entraînement : par différentes techniques (relaxations dynamiques et techniques spécifiques), elle va commencer par prendre conscience de sa relation au stress (découverte). Elle pourra ensuite développer la maîtrise de son stress (conquête) pour enfin intégrer dans son quotidien les bénéfices et les applications d’une bonne qualité de stress.

Extraits de mon livre La Sophrologie pour les Nuls paru aux éditions First.

 

La Méditation de pleine conscience

Vivre pleinement l’instant

La méditation de pleine conscience autrement nommée “mindfulness” consiste à accueillir dans l’instant, la pensée, l’expérience, le son, l’action… en cours – ce qui est -, sans jugement, sans interprétation. Dans cette attitude d’accueil, on ne pense pas à ce que l’on vient de faire ni à ce que l’on va faire mais bien à ce que l’on fait. Elle invite ainsi à développer un autre état d’esprit, plus conscient du présent, plus serein, appréciant pleinement la vie, savourant l’instant. La pleine conscience s’étend à toutes nos activités, depuis nos gestes quotidiens jusqu’à nos pauses méditatives. On peut stimuler sa qualité de présence et d’attention simplement en épluchant des carottes ou en se brossant les dents. Il s’agit là d’éduquer un regard neuf, de décupler son attention jour après jour. Ce niveau de concentration accru, on le vit spontanément par exemple lorsqu’on apprend à faire quelque chose.

Les personnes qui ont lu cet article se sont aussi intéressées à :  Conférence Slow Life au Salon Vivez Nature

En tout lieu, à tout moment

Il est possible de méditer partout et à l’envi ! On peut parler de flâneries méditatives et de méditations. Les flâneries méditatives sont flexibles tandis que les méditations approfondies appellent quelques conditions favorables :

– une flânerie méditative consiste à renforcer son attention de l’instant, lors de ses activités et gestes quotidiens comme lorsqu’on tape sur son clavier par exemple, ou qu’on ouvre la porte de sa voiture. On peut la définir comme une présence à l’instant.

– une méditation en tant que telle est un peu plus exigeante. Elle nécessite un endroit plus ou moins calme selon le niveau d’entraînement. Il s’agit alors de prendre le temps de s’installer posément pour méditer sur la durée souhaitée.

En adaptant sa pratique, on peut ainsi éveiller sa conscience en tout lieu, à tout moment. Quelques pistes par ici pour savoir comment méditer.

Lmediter-tout-lieu-tout-momentes bienfaits de la méditation de pleine conscience sont multiples. La pratique de la méditation permet de renforcer ses capacités psychiques. Cet entraînement mental conduit à maîtriser sa concentration mais aussi à être plus attentif/ve et à mieux contrôler ses émotions. La méditation agit directement sur le centre cérébral des émotions. On associe d’ailleurs souvent sa pratique au calme intérieur. Avec l’entraînement, on peut parvenir à un équilibre émotionnel source de paix intérieure et de maîtrise de soi. Par la pratique de la méditation, on apprend aussi à maîtriser les réactions liées au stress, qu’elles soient physiques ou psychiques. Par ailleurs, des études menées sur les effets de la méditation sur la santé ont démontré son rôle bénéfique sur l’hypertension, les douleurs chroniques, l’anxiété, le système immunitaire et même sur le taux de cholestérol. Aussi, des études scientifiques ont également démontré une plus grande résistance à la douleur chez les méditants, due au renforcement, par l’entraînement, de certaines aires cérébrales. La pleine conscience est ainsi pratiquée pour la préparation à la naissance tant pour gérer les différentes questions et projections durant la grossesse que pour maîtriser la douleur lors de l’accouchement.

Par la pratique de la méditation, on (re)découvre son monde intérieur et on apprend à stimuler son potentiel positif. Une façon de se connecter à ses ressources profondes et de cultiver sa richesse intérieure. Vivre serein(e), s’ancrer dans le moment présent, se relier à ce qui fait sens pour soi, à ce qui nous apporte du bonheur, être plus attentif/ve aux petites choses du quotidien, renforcer sa richesse intérieure, mieux se connaître… De jolies voies à explorer pour tendre vers un meilleur épanouissement personnel.

Extraits de mon livre Méditer en tout lieu, à tout moment paru aux éditions Jouvence.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

2 Responses

  1. Carole

    Merci pour cet article, il met en avant 2 techniques intéressantes. Ce qui est super avec ces techniques, c’est que plus je fais de recherches, plus j’ai l’impression qu’elles ont une même source : le yoga. Mon propos n’est pas d’en faire l’apologie, simplement de dire que bon nombre de techniques qui paraissent nouvelles aujourd’hui viennent en fait d’une tradition assez ancienne (encore que le yoga tel qu’on le connais aujourd’hui n’est pas si ancien que ça) et que la modernité sait prendre ce qui l’intéresse pour en faire des pratiques accessibles et surtout qui, en fonction de ce qu’elles proposent, parle à la sensibilité de chacun.
    Merci et bonne pratique !

  2. Karine

    Merci Cindy, ces 2 techniques sont tellement efficaces. La sophrologie a des pouvoirs incroyables sur le corps et l’esprit. Elle permet vraiment de se calmer. La pleine conscience également est un très bon moyen de faire ses premiers pas dans le monde de la méditation.
    Namaste.
    Kaary

Répondre à Karine Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *