Filomène : les ateliers de Margaux !

Classé dans : PORTRAITS | 0

Il est des projets inspirants comme celui de Margaux qui a créé Filomène Ateliers, une petite entreprise où prime le fait-main. Au programme : broderie, couture et tricot ! Des kits tout prêts et bien pensés pour se lancer dans de jolies créations pour les tout-petits.

Comment est né le projet Filomène Ateliers ?

Je suis moi-même une adepte de broderie depuis mon enfance. J’ai repris la broderie et je me suis mise à la couture puis au tricot au moment de mon mariage pour faire des petites attentions aux invités, et puis pour des cadeaux de naissance. Cependant, je ne trouvais pas toujours le temps de parcourir les merceries pour les matières et les fournitures, puis trouver des modèles/patrons, et enfin le bon tutoriel pour comprendre le montage. Ce parcours était destiné à une vraie clientèle d’experts et de passionnés. Je voulais ainsi dépoussiérer et démocratiser la couture, le tricot et la broderie, ainsi que répondre à une nouvelle aspiration sociétale à faire soi-même comme source d’épanouissement. Ainsi j’ai créé des kits simples, tendances et personnalisables, accessibles à tous !

D’où te vient la passion de la couture, du tricot et de la broderie ?

Depuis mon enfance, je suis dans une famille qui m’a inculqué le travail manuel, le plaisir de faire soi-même. J’aime aussi beaucoup l’univers du textile, de la mode, de la création depuis toujours. Ma mère m’a donc appris le point de croix, les mailles endroits et envers ainsi que les premiers pas en couture. Après j’ai approfondi seule grâce à des vidéos You Tube et des blogs.

Pourquoi avoir choisi la tortue comme identité graphique ?

Elle est créée grâce à l’association de formes simples, un jeu d’enfant, comme la simplicité que proposent les kits. Elle porte sa maison sur son dos et ici on aime la Fait Maison ! Et surtout la tortue est un animal très Slow Life !

Les personnes qui ont lu cet article se sont aussi intéressées à :  Yes we green !

Les activités créatives s’inscrivent dans le mode de vie slow, en quoi sont-elles importantes pour toi ?

Aussi bien la couture, que le tricot ou la broderie demandent une grande concentration. Donc j’oublie tout pour ne penser qu’à mon ouvrage. Ce qui libère mon esprit et m’apporte une grande sérénité. C’est le moment où le temps s’arrête. Je suis tout simplement super bien ! Lorsque je me sens débordée, stressée, un peu comme une cocotte-minute, je me réserve une petite soirée cocooning à la maison avec mes aiguilles.
Et à la fin, quelle satisfaction d’avoir accompli avec un fil de laine ou des morceaux de tissus une si jolie pièce.

Depuis Filomène Ateliers dirais-tu que ton mode de vie est devenu plus slow ?

Depuis la création des ateliers, je travaille de la maison. Cela me permet de mieux optimiser mon temps, et j’ai ainsi moins l’impression de courir partout.

Quel est ton rituel slow par excellence ?

Un temps de jeux avec ma fille rien que pour elle tous les soirs en rentrant de la crèche (avant le parcours bain, repas, lavage de dents, histoire, coucher). Puis mon temps à moi avant de me coucher, le téléphone reste dans le salon : c’est soit lecture, soit tricot !

Pour découvrir plus amplement le travail de Margaux rendez-vous sur : Filomène – Ateliers

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *