La Slow Life au Canada

Classé dans : EXPLORER, S'INSPIRER | 1
Au Canada, Maxime et Madeleine vivent la slow life et partagent leurs secrets pour que chacun puisse en faire de même. Elles ont créé une marque de vêtements écoresponsables proposant principalement des leggings et viennent de publier un livre en 12 chapitres pour 12 mois de progression vers la slow life

Comment est né l’aventure Rose Buddha ?

Maxime et moi on vient du monde des communications. On travaillait à Radio-Canada. En ayant des enfants et en s’intéressant de plus en plus au monde du yoga et de la méditation, on a eu l’envie de se créer une vie plus près de nos valeurs. Comme on connaissait bien les leggings et qu’on avait découvert qu’un nouveau tissu fait de bouteilles de plastique recyclées existait, on s’est dit pourquoi pas essayer de faire le legging parfait et surtout écologique et éthique.

Qu’est-ce qui vous a amené à ralentir ?

En se créant ce nouveau mode de vie, l’objectif était simple : avoir une vie douce et heureuse. Pour ça il n’y a pas 100 000 solutions il faut remettre les priorités en ordre, faire des choix et ralentir, sinon on ne voit pas le bonheur passer…

Quels bénéfices associés au fait de repenser son rythme ?

Ça change tout ! C’est vraiment une nouvelle façon de voir la vie. Une nouvelle façon d’agir face aux aléas de la vie. C’est de cette façon qu’on peut apprécier ce qui se passe, regarder les gens autour de nous, sentir et toucher tous les petits bonheurs de la vie. Quand on réalise combien ça passe vite et que notre passage sur terre est précieux, il ne reste qu’une chose à faire : l’apprécier. Et pour cela il faut ralentir.

Pourquoi c’est important d’avancer pas à pas dans chaque domaine de sa vie ?

Ralentir ça ne se fait pas du jour au lendemain. Et on ne parle pas ici de ralentir en allant vivre en campagne. On parle de ralentir dans la vraie vie, au cœur du tourbillon. Et ça ne se fait pas en criant ciseaux ! Il faut y aller lentement, un pas à la fois, une décision à la fois et c’est pourquoi nous avons décidé de divisé  notre livre en 12 chapitres représentant 12 aspects de notre vie. L’idée est d’utiliser ces 12 mois pour créer de réels changements, profonds et durables.

Quel premier conseil pratique donneriez-vous pour commencer à ralentir ?

Notre premier conseil serait de se poser la question suivante : comment j’aimerais me sentir le matin quand je débute ma journée ? Posez-vous la question et ensuite répondez à cette deuxième question : comment je me sens la plupart du temps le matin et durant la journée ? Si vous aimeriez vous sentir calme et en paix et que ce que vous ressentez c’est plutôt du stress de l’angoisse c’est un très bon départ pour décider de changer. Autrement dit comment vous aimeriez vous sentir doit être en concordance avec comment vous vous sentez. Et souvent la vitesse, la performance et tout ce que l’on s’impose nous éloigne de comment on aimerait se sentir.

Quel est votre rituel slow par excellence ?

Regarder nos enfants. Les écouter, leur poser des questions. Y’a rien de tel ! Il y a aussi la marche en nature pour ceux qui peuvent se le permettre. Ça fait un bien immense.
l
>> Pour découvrir le livre “A go, on ralentit” (Madeleine Arcand et Maxime Morin, aux éditions de L’Homme), c’est par ici : A go, on ralentit !
Crédits photo AvrilFrancoPhotographe
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

  1. Carole

    L’interview est en elle-même slow j’ai l’impression.
    Merci pour ces clés de démarrage et surtout le fait qu’on ne soit pas obligé de tout bousculer pour ralentir.
    Je m’autorise de mon côté à prendre de plus en plus le temps quand je sens que j’ai trop donné et ma foi ça avance quand-même.
    Prendre du recul permet d’éviter des erreurs d’appréciation et donc de la perte de temps et donc profiter de ce temps préserver pour le prendre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *