Portrait slow : Julie et ses ateliers couture

Classé dans : PORTRAITS | 1

Nouveau portrait slow ! Julie et ses ateliers couture qui invitent à cultiver créativité et art de la lenteur…

Je m’appelle Julie, j’ai 35 ans, je suis maman de deux enfants et la créatrice de la marque d’accessoires textiles Zumeline. J’anime également des ateliers couture pour les enfants et les adultes.
Peux-tu nous raconter l’histoire de Zumeline ?
Tout a commencé lorsque j’attendais mon premier enfant. Je me suis mise à coudre des petits accessoires simples pour lui : bavoirs, couverture, doudou… Et une fois dedans, impossible de m’arrêter. Depuis 10 ans, la couture fait partie de mon quotidien. J’ai ensuite continué avec la création de petits accessoires pour mon entourage, qui m’a rapidement poussé à vendre mes créations. Alors, il y a 4 ans, Zumeline a vu le jour. C’était une activité secondaire, je n’avais pas forcément beaucoup de temps à y consacrer, travaillant à côté et étant maman de deux enfants.

Et puis ce projet a pris de plus en plus de place dans mon quotidien, j’animais également une fois par mois des ateliers couture. Tout d’abord avec mes amies et petit à petit, un public extérieur s’est joint aux différents ateliers/groupes. Fin 2017, voyant bien que mon emploi salarié et mon projet Zumeline avaient du mal à cohabiter, j’ai décidé de me lancer totalement dans Zumeline. J’y suis à temps complet depuis maintenant 7 mois et ce n’est que du bonheur.

Qu’est-ce qui est important pour toi dans le fait de créer de tes mains ? Qu’est-ce que cela t’apporte ?
J’ai toujours été créative, depuis que je suis enfant. J’aime faire des choses avec mes mains, que ce soit de la couture, de la pâtisserie ou des loisirs créatifs en tout genre. C’est un moment qui n’est qu’à moi, où je peux laisser aller ma créativité, et où j’arrive à lâcher prise et c’est très important de s’accorder des moments de ce type. J’adore également faire des activités créatives avec mes enfants et partager ces moments-là ensemble.

Comment vis-tu la créativité ? En quoi est-elle fondamentale ?
Ma créativité est plutôt explosive et j’ai parfois du mal à la canaliser. Souvent, les idées me viennent quand ce n’est pas forcément le moment, sous la douche, en promenade, quand je conduis. Alors je note ce que je peux quand j’en ai l’occasion. Parfois, les idées passent, je les oublie, mais lorsqu’elles sont pertinentes, elles finissent de toute manière par revenir. J’enrichis ma créativité en regardant ce qui se fait ailleurs, en feuilletant des magazines, en parcourant les blogs, les comptes IG, en échangeant avec d’autres copines créatrices, mais aussi avec mes enfants. Je dois dire qu’ils sont une grande source d’inspiration pour moi car la plupart des accessoires textiles enfants que je créé sont réalisés au départ pour eux ! J’aime me servir du quotidien pour créer des choses utiles à tous !

Comment la créativité enrichit-elle ta vie au quotidien ? Comment l’entretiens-tu ?
J’entretiens ma créativité en essayant de faire le vide. J’entends par là que lorsque ma tête est saturée de messages en tout genre, ma créativité en est bloquée. J’aime faire une sorte de méditation active pour lâcher prise, en allant me promener avec mon chien par exemple, en me posant simplement sur un transat dans le jardin pour écouter les bruits de la nature, en écoutant de la musique douce. C’est très appréciable et cela permet de vraiment faire le vide. Cela fonctionne pour la créativité et pour beaucoup de choses également J’aime particulièrement réaliser des créations personnalisées pour mes clients et trouver les solutions pour répondre à un besoin, surtout quand on ne le trouve pas dans le commerce. Ce sont des créations qui me demandent beaucoup de temps de conception mais ça stimule ma créativité et c’est très enrichissant. J’aime ce genre de défis : apporter une solution créative à un besoin du quotidien. Dernièrement, j’ai fabriqué un étui à feutres pour une amie créatrice, entièrement conçue pour répondre à ses besoins et ses problématiques.

Tu animes des ateliers de couture pour tout âge, comment sont-ils organisés ?
J’anime des ateliers couture depuis fin 2015. J’aime l’idée de transmettre mes connaissances, apporter mon soutien aux projets des autres, leur permettre d’exprimer leur créativité à leur tour. J’ai toujours adoré ça, l’animation a toujours fait partie de moi, en colonie de vacances ou bien en tant que formatrice lors d’un précédent emploi. Les ateliers couture Zumeline durent 2 heures et je propose à chaque fois un thème, en restant uniquement dans le domaine des accessoires textiles (une pochette zippée, un tote bag,…). Je fournis tout le matériel pour que les participants ne s’embêtent pas avec les achats, ils viennent uniquement avec leur machine et je leur fournis également le tuto afin qu’ils puissent refaire ensuite la création chez eux. Je propose des ateliers couture pour les enfants (à partir de 8 ans) et les adultes. Depuis la rentrée, j’ai créé un nouvel atelier axé sur le zéro déchet où on apprend à réaliser des couvercles réutilisables pour sa cuisine ou bien transformer un jean en un joli sac par exemple. En tant qu’ancienne ingénieure en environnement, cela me tenait à cœur de proposer ce type d’ateliers.

Les personnes qui ont lu cet article se sont aussi intéressées à :  Mountain Riders, le développement durable en montagne

Comment expliques-tu l’engouement des participants pour les loisirs créatifs ?
Je crois que l’engouement des loisirs créatifs vient de la société actuelle. Nous sommes sur-stimulés de partout, au travail, à la maison, dans les transports, et nous avons besoin de lâcher prise. Les pratiques artistiques et manuelles le permettent alors autant en profiter ! Les participants à mes ateliers prennent plaisir à faire eux-mêmes, le fameux « Do It Yourself » qui nous rend si fier, de ce que nous sommes capables de réaliser avec nos mains. Et il faut absolument se féliciter pour cela, sans chercher sans arrêt la petite bête ou la perfection à tout prix. Nous ne sommes pas parfaits, nos créations artistiques non plus et c’est ce qui fait notre identité. Je le répète souvent à mes élèves, soyez indulgents envers vous-mêmes car nous le sommes beaucoup plus avec ce que nous faisons qu’envers les choses achetées toutes prêtes dans le commerce ! Sinon, nous risquons de brider notre créativité et cela serait dommage !

Peux-tu nous parler de ton nouveau projet « La bourgeoise d’en face » ?
Il y a tout juste 1 an, j’ai assisté à la projection du documentaire « Tout s’accélère » de Gilles Vernet. A ce moment là, j’étais fatiguée de mes 2 activités et je me suis effectivement dit qu’il fallait que je ralentisse. C’est vrai, à quoi ça sert de faire toujours plus vite et d’en faire toujours plus ? Au final, à quoi sert ce temps que nous gagnons ? Juste à nous épuiser. J’y ai rencontré Florence, en burn-out professionnel, qui voulait elle aussi ralentir. Elle avait dans l’idée de monter un café associatif, moi je travaillais avec d’autres créatrices sur un projet de boutique éphémère de créateurs. Nos idées n’étaient pas incompatibles et nous avons avancé ensemble pour monter au printemps dernier l’association « Chez la bourgeoise d’en face ». C’est un tiers lieu atypique où nous prônons le ralentissement, où l’on réapprend aux adhérents à prendre le temps (ce qui n’est pas forcément une mince affaire dans la société dans laquelle nous vivons). Nous proposons donc canapés et fauteuils pour se détendre, un jardin et son hamac pour retrouver le contact avec la nature, une baignoire transformée en coin lecture, des cafés psycho pour échanger ensemble sur des thématiques qui nous tiennent à cœur, des débats autour de thèmes liés au ralentissement, des ateliers créatifs pour lâcher prise, des expositions d’artistes, des tables pour boire un verre ou manger tranquillement,…

Quel est ton instant slow idéal ?
Je crois que mon instant slow idéal est de lire un livre ou un magazine en sentant les rayons du soleil sur ma peau, sur un transat dans le jardin, dans mon hamac, sur la plage,… n’importe où au final. Juste prendre ce temps-là pour moi, me retrouver dans ma bulle, au soleil de préférence, et me sentir bien.

Zumeline
Juvisy sur Orge (91)
Boutique en ligne : https://zumeline.fr
Email : contact@zumeline.fr
Téléphone : 06 64 18 08 31
Facebook : https://facebook.com/zumeline
Instagram : https://instagram.com/zumeline

Chez la bourgeoise d’en face – Juvisy sur Orge (91)
Mail : contact@labourgeoisedenface.fr
Facebook : https://facebook.com/labourgeoisedenface

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 15
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *