Le “zéro déchet” pour gagner du temps

Classé dans : S'INSPIRER | 0

Dans son livre Zéro déchet (J’ai lu, 2015), Béa Johnson invite à simplifier son logis, à réutiliser, à trier et à fabriquer de ses mains. Au-delà des nombreuses solutions et astuces proposées, elle prend en compte le temps nécessaire à leur application, consciente de notre capital le plus précieux.

zero-dechetChanger ses habitudes demande de la motivation et du temps. On commence par penser la chose, avant de la concrétiser de la meilleur façon possible. Pour l’anecdote, la famille de Béa Johnson (quatre personnes) ne produit qu’un litre de déchets par an ! A première vue, cet objectif paraît inaccessible. Mais en intégrant de nouveaux réflexes et en suivant quelques conseils avisés, on peut réduire significativement ses déchets. On se met en mode Kaizen, un changement après l’autre, et on s’aperçoit que rendre son logis plus “vert” simplifie la vie. C’est ce que nous explique Béa Johnson dans son ouvrage : “En se débarrassant du superflu, en arrêtant d’accumuler et en changeant ces habitudes qui nous font perdre du temps (comme transvaser les imprimés publicitaires d’un endroit à l’autre par exemple), on gagne en efficacité. Cela simplifie l’intendance, le rangement, l’entretien, le nettoyage et l’organisation. La gestion du foyer et la mise en œuvre du zéro déchet en sont facilitées. En outre, réutiliser permet de gagner le temps que l’on perd à acheter, transporter ou se débarrasser des articles jetables. Tout le monde tirerait avantage à mener une vie libérée du fardeau des biens matériels et des pratiques inutiles, et à se concentrer sur les expériences. Ce temps gagné donne par ailleurs l’occasion de s’impliquer dans sa communauté et de prendre part à la consommation collective, grâce à laquelle le partage, l’interaction et le renforcement des liens sont possibles.”

D’un point de vue pratique :

“- Préparez vos repas au-dessus de l’évier : il récupère les débris de préparation et réduit le nettoyage du plan de travail.
– Attribuez une gourde ou un verre à chaque membre de la famille afin d’éviter l’utilisation de verres en dehors des repas.
– Faites votre lit simplement. Par exemple, je plie et lisse notre édredon sur la moitié du lit. De cette façon, le lit s’aère et on n’a plus qu’à se glisser dedans le soir.
– Fournissez-vous localement, à la papeterie près de chez vous.
– Quand vous faites des courses et effectuez des livraisons, prévoyez votre itinéraire de façon à tourner le plus possible à droite.”

Alors pour les fêtes, pensons à l’environnement tout en gagnant du temps en achetant des cadeaux utiles (on évite ainsi de trouver une place pour stocker, de revendre ou encore de recycler), en choisissant des emballages cadeaux en tissu (pratique pour ficeler les cadeaux en un tour de main), en privilégiant la qualité à la quantité (en achetant moins on réduit ses déplacements, en achetant de meilleure qualité on évite de racheter)…

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *