Comment lâcher prise ?

Classé dans : BIEN-ÊTRE | 0

Vous avez l’impression de tout gérer ? Vous ressentez un grand poids sur les épaules ? Chaque jour, vous avez le sentiment de ne pas avoir fait tout ce que vous aviez à faire ? Cet article est fait pour vous ! Comment lâcher prise ? Une question très sérieuse pour vous apaiser intérieurement et calmer la course quotidienne.

Que signifie lâcher prise exactement ?

Trop souvent, la notion de lâcher prise est perçue de manière péjorative. Lâcher prise, ce serait abandonner, ne pas avoir la force d’aller au bout de quelque chose, rebrousser chemin par manque de courage. Or le lâcher prise est justement une marque de courage, de confiance et d’ouverture d’esprit. C’est avoir la capacité de prendre conscience et d’accepter ce que l’on ne peut pas changer, s’ouvrir à ce qui se présente, s’adapter face à une situation plutôt que de rester camper sur ses positions, adopter un regard neuf, mais aussi faire le deuil de quelque chose d’important pour soi ou encore revenir sur d’anciennes positions, d’anciens principes. Lâcher prise consiste tout bonnement à se tourner vers le présent en se détachant de croyances passées et futures pour s’adapter à ce qui est. A l’image des trapézistes qui lâchent une barre pour en attraper une autre !

Pourquoi est-ce si difficile de lâcher prise ?

La meilleure explication que j’ai trouvé à ce sujet se trouve à mon sens dans le livre “Lâcher prise” de Rosette Poletti et Barbara Dobbs : “Les jours succèdent aux jours, les événements succèdent aux événements et l’histoire s’écrit. Ce qui était n’est plus, tout change. Inséré dans cette impermanence, l’être humain, chacun de nous, lutte de toutes ses forces pour s’accrocher à ce qui l’entoure. Il s’accroche à ses croyances, à ses façons de voir, à ses principes, à ceux qu’il aime, à ses biens, à sa santé, à ses œuvres, à sa sécurité. Il cherche à contrôler ceux qui l’entourent, à dominer les événements, à influencer le cours de son destin. Investi dans cette quête de contrôle, il perd le calme intérieur, il perd sa sérénité et met toute son énergie à nourrir l’illusion qu’un jour il parviendra à contrôler pleinement sa vie. A cause de cette illusion, l’homme et la femme d’aujourd’hui connaissent l’angoisse, la tension et la frustration. Obscurément, ils ressentent bien au fond d’eux-mêmes cette aspiration à autre chose, à une autre manière de vivre, à une paix intérieures qu’ils ne trouvent pas.” On comprend alors que le lâcher prise est une piste sérieuse pour parvenir à cette sérénité.

Dépasser ses croyances limitantes

Tout commence par une prise de décision. Pour apprivoiser le lâcher prise et faire évoluer positivement son mode de vie, laisser derrière soi le négatif et se consacrer pleinement à ce que l’on désire vraiment être et faire, construire une vie plus harmonieuse, est un premier pas fondateur. En ce sens, il est essentiel de tourner son attention vers ce que l’on souhaite plutôt que sur l’objet même du lâcher prise. Il s’agit là de poser un regard neuf sur les choses, de s’extraire de ses principes et conditionnements pour adopter un autre point de vue.
Une astuce peut être intéressante à essayer pour élargir le champ des possibles : choisissez trois personnes qui vous sont plus ou moins proches et qui ont des philosophies de vie et des caractères différents. Lorsque vous avez des difficultés à lâcher prise, imaginez comment chacune de ces personnes gèrerait cette situation. L’occasion de prendre du recul et de prendre conscience qu’une multitude de réponses et d’attitudes existent et peuvent être appliquées dans ce contexte.
En adoptant ce regard neuf, il s’agit aussi d’aller au-delà de ce que l’on pensait jusque-là impossible et ainsi de se libérer de certaines croyances. Contrôler ses pensées, positiver son discours intérieur, laisser derrière soi ses habitudes limitantes, des pistes concrètes vers plus de lâcher prise.

Les personnes qui ont lu cet article se sont aussi intéressées à :  30 idées de pause en tout lieu, à tout moment + 1

3 exercices pour faciliter le lâcher prise

Prendre conscience de pistes pour apprivoiser le lâcher prise c’est bien, connaître des moyen pour les intégrer dans son quotidien, c’est mieux !

La relaxation

Pour concrétiser la notion de lâcher prise, quoi de mieux que de la ressentir physiquement. Régulièrement accordez-vous une pause de 10 minutes ou plus dans un endroit calme. En posture allongée, fermez les yeux et prenez trois respirations plus profondes. Puis inspirez profondément tout en effectuant une contraction douce de tout votre corps et soufflez promptement en relâchant tous vos muscles. Reprenez une respiration habituelle et maintenant prenez plaisir à dénouer les tensions dans chaque zone de votre corps. De la tête aux pieds relaxez-vous en profondeur en commençant par gommer les tensions au niveau de votre front, en desserrant votre mâchoire…

Créer des rituels

La difficulté à lâcher prise est souvent révélatrice face au changement. Des chercheurs ont mis en évidence le fait que la résistance au changement pouvait être amoindrie en réalisant des rites. Autrement dit, faire une transition douce entre ce qui a été et ce qui est facilite les changements. Certains rites sont bien connus, par exemple la crémaillère lorsque l’on aménage dans un nouveau logis, la fête des vendanges pour signifier la fin de la récolte ou encore celle du départ à la retraite. Ces traditions permettent de tourner plus facilement une page et ainsi de passer plus sereinement au chapitre suivant. De manière plus personnelle, prenez l’habitude de célébrer les petits ou plus grands changements de votre vie pour les faciliter.

Pratiquer la visualisation positive

Au quotidien, on utilise assez régulièrement sa capacité de visualisation par exemple lorsqu’on s’imagine sur le lieu de ses prochaines vacances. Or la visualisation est un exercice très efficace et très utilisé notamment dans des séances de préparation mentale pour les sportifs et peut être utilisée pour renforcer son bien-être et plus précisément pour apprendre à lâcher prise.
Cinq conseils pour vous y entraîner : la répétition (une séance par semaine minimum), vous réserver 15 minutes dans un endroit calme, fermez les yeux, vous relier à votre corps et vous relaxer. Plusieurs thèmes de visualisation sont alors possibles. A vous de choisir celui qui vous correspond le mieux. Vous pouvez par exemple vous imaginer porter un baluchon bien chargé, le suspendre à la branche d’un arbre et vous en éloigner. Vous pouvez aussi vous imaginer comme une plume, légère et virevoltant au gré du vent. En tous les cas, rappelez-vous que c’est par la répétition que la visualisation positive est efficace. Ainsi, n’hésitez pas à multiplier vos séances de relaxation/visualisation.

Et vous, quels sont vos freins ou quelles sont vos astuces pour parvenir à lâcher prise ?

Retrouvez cet article en Podcast en cliquant sur le lien suivant : Apprendre à lâcher prise.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 13
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *