Richesse pécuniaire, richesse intérieure

Classé dans : S'INSPIRER | 0

Quelqu’un qui n’a pas le temps, qui est débordé, qui travaille beaucoup, est parfois enviable. C’est peut-être vous ! Il ne s’ennuie pas, il est tout le temps sollicité, jongle entre son smartphone et les couches-culottes ou ingurgite une rapide salade avant de se remettre devant son écran d’ordinateur.

Compte-tenu de la place du travail aujourd’hui et de la difficulté à trouver un emploi stable et péren, on considère le temps que l’on emploie à travailler comme bien employé, nécessaire et source de richesse. Mais le temps libre l’est tout autant.

Parfois considéré comme du temps perdu, le temps libre est aussi souvent associé à la paresse. Pourtant ne s’enrichit-on pas plus en passant une après-midi en amoureux dans un parc que devant un écran ?

On sait bien que la richesse n’est pas qu’argent. L’enrichissement est multiple.

La richesse intérieure est réelle : on est riche d’offrir un sourire à quelqu’un, riche de bien connaître la montagne si on est un(e) marcheur(se) chevronné(e), riche de passer du temps avec ses enfants, riche de rendre service, riche de bien connaître la terre en la cultivant avec soin…
Autant d’expériences et de connaissances qui forment et embellissent notre richesse intérieure. Moins palpable que l’argent, elle nous appartient pourtant intrinsèquement, et, en cela, est bien plus précieuse.

Alors profitons du temps libre, pour cultiver notre richesse intérieure. Ne culpabilisons pas de prendre une pause à l’air libre plutôt que de déjeuner sur le pouce au milieu de ses dossiers. Et accordons autant de temps, d’énergie et d’importance à former notre richesse intérieure que notre richesse pécuniaire.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *