Le mouvement Slow

Classé dans : S'INSPIRER | 4

Le mouvement Slow a été initié dans les années 80 en réponse à l’accélération globale. Il invite à ralentir en douceur pour apprécier les moments simples et prendre le temps de vivre. C’est une véritable philosophie de vie qui consiste à vivre en conscience, bien ancré dans le présent. La Slow life s’appuie sur les valeurs fondamentales que sont l’authenticité, le respect, l’amour, le partage, la nature.

En 1986, Carlo Petrini, journaliste gastronomique, lance en Italie le Slow Food en opposition au « fast-food ». Aujourd’hui, Slow Food est une organisation internationale qui propose des événements divers et qui défend notamment la biodiversité alimentaire.

Le Slow s’étend désormais à tous les domaines : on parle de slow tourisme (voyager autrement, écotourisme), slow management (méthodes de travail adaptées, qualité de vie au travail), slow cosmétique (produits bio, recettes maison), slow school (ateliers nature, notation ludique), slow city (avec le réseau Cittaslow), slow sexe et la liste n’est pas exhaustive !

La Slow life en quelques principes :

– Ralentir le rythme,

– Renouer avec la simplicité,

– Prendre du temps pour soi (écouter son corps, mieux se connaître et autres),

– Donner du temps aux autres (profiter en famille, créer du lien social, participer à la vie de sa commune et autres),

– Se (re)connecter à la nature (mettre les mains dans la terre, intégrer des gestes éco-responsables, faire des activités en nature et autres),

– Eveiller ses sens,

– Développer sa créativité,

– Savourer le présent.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 11
    Partages

4 Responses

  1. Anarkali

    Merci beaucoup pour ton blog qui est plein de conseil.
    Je sens qu’il faut que je ralentisse et je ne savais pas par quoi commencer et ce qu’il fallait faire. Mais grâce à ton blog, j’y vois un peu plus clair.
    C’est parti pour l’aventure.

  2. broust geneviève

    Merci pour vos bons conseils car j’ai besoin de réagir calmement devant un compagnon qui a des moments de colères et révoltes inappropriés par rapport aux situations , bien que difficiles, qu’il vit. J’ai découvert que chez moi devant une colère agressive injustifiée ,j’ai tendance, pour caler, la personne de lui crier qu’elle a tort et lui crier ce qu’elle devrait faire. Ce qui en principe est correct de ma part, mais je devrais le dire et l’exposer plus calmement, en attendant que la colère outrée soit passée. Dur, dur!!!

  3. Marie

    Merci beaucoup pour ton blog plein de bons conseils et d’informations utiles pour améliorer notre quotidien ! D’ailleurs, je pense écrire un article sur ce mouvement. Je te laisse découvrir mon blog et te souhaite une très bonne soirée. Marie

    • laslowlife

      Merci beaucoup Marie ! Je vais me rendre sur ton blog 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *