Slow Food, manger bon, propre et juste

Classé dans : PARTAGER | 0

Slow Food est à la fois un mouvement international fondé par Carlo Pétrini, dont la philosophie est “bon, propre et juste” et plus largement une façon de nouer une autre relation à l’alimentation notamment en consommant des produits locaux et de saison, en prenant plaisir à cuisiner et à savourer les moments passés à table. L’occasion de repenser la manière dont on se nourrit en choisissant ses aliments, notre précieux carburant !

Slow Food®, premier levier du mouvement slow

L’association internationale Slow Food a été créée dans les années 80 en réponse au fast-food. C’est la première pierre du mouvement slow. Depuis cette organisation n’a cessé de se développer et de créer des projets d’ampleur mondiale. Défendre et sauvegarder la biodiversité est sa priorité notamment en lien étroit avec le patrimoine alimentaire (et la diversité des espèces et variétés cultivées).

Les valeurs du mouvement Slow Food définissent sa philosophie : bon, propre et juste. A travers ce prisme, la valorisation du goût d’un aliment, l’engagement pour sauvegarder la biodiversité, préserver l’environnement et une juste reconnaissance des producteurs. Ce dernier point et ainsi expliqué : “La justice sociale doit être recherchée par l’instauration de conditions de travail respectueuses de l’homme et de ses droits, et capables de générer des rémunérations équitables ; par la recherche d’économies mondiales équilibrées ; par l’empathie et la solidarité systématiques ; par le respect des diversités culturelles et des traditions” (Slow Food France).

Slow food, une façon de se nourrir

En tant que consommateurs, nous avons le pouvoir de décider de ce que nous mettons dans notre assiette et ainsi d’influencer le système global. Clairement si nous n’achetons plus de fraises d’Espagne, il y a fort à parier que celles-ci ne se retrouveront plus dans nos commerces. Ainsi manger slow invite à :
manger local et de saison. Des produits frais cultivés en bio ou raisonné qui régalent les papilles dans le respect de l’environnement.
se mettre à la cuisine. Pour cela nul besoin de préparer des repas dignes de grands restaurants mais bien de prendre plaisir à cuisiner des plats simples et gourmands.
manger lentement. Prendre le temps à table en se concentrant sur son assiette, en appréciant chaque bouchée et en se reliant à ses sens.
savourer la tablée. Un moment de convivialité et de partage à déguster en même temps que les mets.

Les personnes qui ont lu cet article se sont aussi intéressées à :  Nouveau livre : Passeur de nature, transmettre le goût de la nature aux enfants

Récemment, j’ai eu le plaisir de collaborer à l’écriture d’un livre publié aux éditions Plume de carotte : Le Grand Guide des Produits du terroirs français sélectionnés par Slow Food ! Pour la toute première fois, vous découvrirez 100 produits français labellisés Slow food, avec les coordonnées de leurs producteurs et des grands chefs qui les cuisinent, pour pouvoir les (re)découvir, les goûter, les cuisiner…

En route pour des repas slow !

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *